Textes de la dictée en ligne du 15/10

Ce samedi a eu lieu la dictée en ligne Skoolup !


Vous trouverez ci-dessous les deux textes qui ont été vus.


Vous pouvez ainsi continuer à pratiquer la dictée chez vous ou la découvrir si vous n'avez pas pu être présents samedi :)




✏️ La dictée en ligne, comment ça marche ?

  • Les professeurs de français de Skoolup vous donnent RDV 1 samedi sur 2. La dictée est animée par un professeur de français chez Skoolup

  • 2 dictées en 1h : vous écoutez la dictée, vous la rédigez sur un papier ou un écran, et, à la fin, nous la corrigeons ensemble.

  • Niveau de la dictée : intermédiaire, du CE2 à la 3ème.


Texte de la dictée 1


Il était une fois un louveteau si maladroit qu’il n’attrapait jamais rien. Les mulots lui filaient sous le nez, les canards s’envolaient à sa barbe. Mais il fallait bien qu’il serve à quelque chose, non ? Heureusement, il avait une grand-mère. Très vieille. Ses grands yeux tristes regardaient courir les jeunes. Sa peau ne frémissait plus à l’approche du gibier. Autour d’elle, tout le monde était désolé. Elle voyait bien que nous ne chassions plus avec elle comme auparavant. Alors, elle mettait un peu d’ordre dans sa tanière, lentement, puis faisait sa toilette avec soin. Cette grand-mère à la fourrure argentée encore magnifique attendait ainsi ce louveteau maladroit qui, de tous les jeunes loups, finissait toujours par revenir avec une surprise .



Texte de la dictée 2 (Auxiliaire être ou avoir à l’imparfait + participe passé)


La nuit, je n’apercevais qu’un petit morceau du ciel et quelques étoiles. Lorsque la lune brillait et qu’elle s’abaissait à l’occident, j’en étais averti par ses rayons, qui venaient à mon lit au travers des carreaux losangés de la fenêtre. Des chouettes, voletant d’une tour à l’autre, passant et repassant entre la lune et moi, dessinaient sur mes rideaux l’ombre mobile de leurs ailes. Relégué dans l’endroit le plus désert, à l’ouverture des galeries, je ne perdais pas un murmure des ténèbres. Quelquefois, le vent semblait courir à pas légers ; quelquefois il laissait échapper des plaintes ; tout à coup, ma porte était ébranlée avec violence, les souterrains poussaient des mugissements, puis ces bruits expiraient pour recommencer encore.


François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, 1848-1850



💡 Skoolup propose des cours de soutien scolaire.


💻 Des cours en visio, individuel ou en petit groupe

📊 Un suivi ultra-personnalisé

💯 Des professeurs expérimentés

🧑‍🎓 Du CE2 à la terminale (dans toutes les matières)


Prenez rdv pour un bilan pédagogique (gratuit) avec un conseiller pédagogique Skoolup : https://www.skoolup.fr/rdv-bilan-pedagogique

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout