CM1, CM2, 6ème : les clés pour réussir ! (conférence)

Parents d'élèves du cycle 3 (CM1, CM2, 6ème), vous vous posez de nombreuses questions :

  • Comment motiver mon enfant ?

  • Comment être plus autonome?

  • Comment l'encourager à faire ses devoirs ?

  • Pourquoi mon enfant n’arrive pas à se concentrer ?


De nombreuses études démontrent que c’est en primaire que les principales inégalités se creusent entre les élèves ! Les principaux enjeux de ces années sont l’acquisition des fondamentaux (en maths et en français), acquisition de la méthodologie et de bonnes pratiques de travail.


Même s' il ne faut bien sûr pas être fataliste (rencontrer des difficultés en primaire ne veut pas dire que l’élève est condamné pour le reste de sa scolarité), nous recommandons aux parents d’investir dans ces années scolaires (soutien scolaire, aide aux devoirs…)


Les conseillers pédagogiques de Skoolup vous partagent leurs conseils pour mettre en place la bonne routine et assurer que votre enfant acquiert les fondamentaux attendus du cycle 3 !


Au programme (décryptage de notre évènement en ligne, animés par les experts pédagogiques Skoolup) :



⏳ 0’00 (vidéo): État des lieux : les études démontrent que c’est en CM1, CM2 et 6ème que les principales inégalités se creusent.


Le cycle 3 relie les années de CM1 et CM2 à la 6e. 3 années pendant lesquelles votre enfant va beaucoup évoluer, mais pourtant travailler sur un socle commun, que l’on va approfondir d’une année sur l’autre.




L’objectif jusqu’à l’arrivée en 5ème est double:

  • Consolider les acquis fondamentaux

  • Donner aux élèves les clés pour agir sur leur apprentissage. Car au collège on leur demandera d’être autonomes…

Ces deux points seront déterminants pour le reste de la scolarité de votre enfant. Et c’est ce que l’on observe quotidiennement chez Skoolup, au travers des bilan pédagogiques que nous proposons à nos élèves : si les bases du cycle 3 ne sont pas solides (connaissance, méthodologie…) les élèves se retrouvent en difficulté en 4ème, en 3ème et au lycée.


Mais pas de panique, il existe des outils et méthodes simple pour s’assurer que votre enfant est sur la bonne voie !


⏳ 1’25 : Vous faites le même constat que nous : les programmes de CM1, CM2 et 6ème sont très chargés.




La liste des acquis en maths et français est très très longue. Beaucoup trop longue pour que vous, parents, puissiez vous assurer que chaque point est validé.

Également beaucoup trop longue pour donner une direction claire à votre enfant.



Mais pas de panique : nous pouvons vous résumer ce programme en 3 fondamentaux !


La priorité pour les élèves de CM1, CM2 et 6ème c’est de LIRE, ÉCRIRE ET COMPTER


La lecture en CM1, CM2 et 6ème : c’est être capable de comprendre ce que l’on lit et d'identifier les éléments clés d’un texte. Bien sûr, la longueur des textes et le temps de lecture varient en fonction de l’âge !


Savoir écrire, c’est être capable d’écrire en faisant le moins de fautes d’orthographe possible et maîtriser des règles de grammaire élémentaires.


Les fondamentaux en maths c'est la maîtrise des 4 opérations fondamentales (addition, multiplication, soustraction, division) et être capable, progressivement de problématiser ces calculs.






En classe de 4ème : 35% des élèves ne maîtrisent pas leur table de multiplication.

En français en classe de 4ème : 30% des élèves font des erreurs en français.


Et cela engendre des difficultés très importantes sur le reste de leur scolarité !


Bien sur, il est rare qu’un enfant aime toutes les matières de manière équivalente : il se peut que votre enfant n’aime pas particulièrement les maths, ou ait des difficultés en français.

Néanmoins, l’enjeu jusqu’en 6ème est de sécuriser les fondamentaux en lecture, en écriture et en calcul et leur donner confiance !

Pour cela vous pouvez utiliser des méthodes plus ludiques, des outils de "gamification", le travail en groupe, donner des bons points pour encourager votre enfant (il n’y a pas de petites victoires…!)



Chez Skoolup l’accompagnement des primaires se fait en petit groupe, ce qui permet de favoriser l’émulation et le travail collaboratif : les groupes sont constitués de max 5 élèves et sont homogènes.


Les séances durent 1h40, et traitent à la fois du français des maths.


Tous nos cours sont scénarisés pour engager et accompagner les élèves au mieux.


En français par exemple, le professeur commencera par une dictée de 20 mins, qui va servir d’appui pour travailler un élément de grammaire. Une partie du cours sera ensuite dédiée à la conjugaison.


En maths les professeurs insistent sur la maîtrise des calculs (tables de multiplication, division, soustraction…)

Puis on va travailler les problèmes : Identification de l’information multiple, apprendre à extraire l’information qui l’intéresse pour travailler dessus


L’objectif, vous l’avez compris, est de s’assurer qu'à la fin du cycle 3, votre enfant sache lire, écrire et compter !



⏳ 10’26 : Accompagner votre enfant vers l’autonomie


Si votre enfant n’est pas tout à fait autonome avant la 6ème, c’est tout à fait normal.

L’autonomie nécessite une phase préalable de « faire ensemble », autrement dit d’enseignement.


La priorité en tant que parent ou accompagnant éducatif est d’installer une routine, et ce, dès le plus jeune âge !

La routine n’est pas une punition, bien au contraire, elle va permettre de sécuriser votre enfant, lui donner un cadre précis, qui le rassure.



⏳ 13’10 : 3 règles d’or pour les devoirs.




1/ Le temps consacré aux devoirs doit être limité: on ne multiplie pas les “espaces” de travail ! Et être le plus bref possible.

Rappel de la loi de 2020 qui limite les devoirs à la maison : le temps passé à la maison à faire ses devoirs ne doit pas être excessif.


Lorsque votre enfant rentre de l’école, vous aménagez un espace-temps dédié aux devoirs. il n’est pas recommandé de commencer ses devoirs, puis de s'arrêter pour les reprendre plus tard.


Le saviez-vous ? À 8 ans, le temps de concentration d’un élève est de 40 minutes.

Nous recommandons de limiter le temps des devoirs à 30-40 minutes par jour. L’important est surtout de maintenir un régularité :


2/ En effet, le travail à la maison doit être régulier et systématique

Du lundi au vendredi (uniquement les jours d’école) on consacre 30 minutes aux devoirs. Et il est important de maintenir ce rythme quotidiennement.


D’après les retours parents : cette routine devoirs est parfois difficile à installer, pour les parents et pour les enfants. Mais au bout de 3 semaine de pratique : l’élève le fera seul !


Que votre enfant ait des facilités ou non, il faut installer cette routine, car elle va lui servir pendant le reste de sa scolarité


3/ Les conditions dans lesquelles se font les devoirs sont très importantes !


On limite les devoirs dans le temps, mais ce temps consacré doit être dédié à 100% aux devoirs : limiter un maximum les distractions !


Pour cela, créez une bulle de travail : un espace dans sa chambre, avec uniquement les outils dont il a besoin pour travailler : une feuille, un stylo, son manuel si besoin.


Au début, nous recommandons aux parents de le faire le avec lui, et au bout de 3 semaines, il doit être capable de le faire seul



On vous l’accorde, tout cela nécessite d’avoir du temps devant soi… Alors anticipez !


Et n'hésitez pas à faire appel à nos services de soutien scolaire (même sur une courte durée) si vous voyez qu’il y a des difficultés sur les fondamentaux : conjuguer au présent, passé future. Difficultés avec les opérations...

Vous pouvez prendre rdv pour un bilan pédagogique dès maintenant



5 vues0 commentaire